Actualités

« Marc Chagall : Le Triomphe de la musique »

Du 13 octobre 2015 au 31 janvier 2016 a lieu l’exposition « Marc Chagall : Le Triomphe de la musique » à la Philharmonie de Paris, en collaboration avec la Piscine de Roubaix.

Ce parcours antéchronologique explore les créations pour la scène de Marc Chagall, les commandes décoratives et architecturales liées à la musique.

La première salle nous plonge d’emblée au cœur d’une œuvre majeure : le plafond de l’opéra Garnier (reproduit en miniature grâce à un procédé Google Lab).
La voûte est constituée de 5 zones représentées chacune par une couleur :
Bleu : Moussorgski, Mozart ; Vert : Wagner, Berlioz ; Blanc : Rameau, Debussy ; Jaune : Tchaikovski, Adam ; Rouge : Ravel, Stravinsky ; et l’anneau interne : Beethoven, Gluck, Verdi, Bizet.

Le plafond de l’opéra est projeté sur grand écran afin d’en faire apparaitre tous les détails. Chaque peinture projetée est accompagnée de la musique qu’elle représente.

33.Chagall travaillant pour le Plafond de l'Opéra-Partie Mozart1964(c)ADAGP-Paris2015 - Photo(c)Izis-Manuel Bidermanas

Chagall travaillant pour le Plafond de l’Opéra-Partie Mozart, 1964

Les années 60 sont celles des grands projets décoratifs et architecturaux, les commandes publiques affluent : Théâtre, Concert, Opéra, édifices religieux, permettant à Chagall de s’exprimer à travers une monumentalité nouvelle :
«Commedia dell’arte» pour le théâtre de Francfort, le plafond de l’opéra de Paris, deux panneaux pour le Metropolitan Opera de New York («les sources» et «le triomphe de la musique»), ainsi que les décors et costumes pour la flûte enchantée de Mozart.

9.Le Triomphe de la musique - Esquisse définitive1966(c)ADAGP-Paris2015-CHAGALL(R)

Le Triomphe de la musique – Esquisse définitive 1966

 Durant les années 50, Chagall se livre à de nouvelles explorations, notamment la sculpture et la céramique, à travers les différentes vibrations des matières et des techniques, ce qui ne l’empêche pas de continuer son travail autour de la musique et de la scène puisqu’il réalise les décors et costumes de «Daphnis et Chloé» années 58-59 (Paris et Bruxelles).

La Musique 1920

La Musique 1920

 

Le parcours se poursuit avec les années de guerre et d’exil à New York où il réalisa les décors et costumes de «l’oiseau de feu» en 1945, et d’ «Aleko» en 1942.

 

 

L’exposition de termine par les premiers décors, destinés au Théâtre d’art juif en Russie (1919-1920), appelés la «Boîte à Chagall», dont 7 panneaux seulement ont été conservés.

 

 

 

 

La musique est omniprésente d’une salle à l’autre et met les œuvres dans la perspective de la musique à laquelle elles étaient destinées.
En tout environ 270 peintures, dessins, costumes, sculptures et céramiques sont réunies, mais également des installations multimédias.
Musiciens, anges, animaux, créatures fantasmagoriques, orchestres, danseurs nous entrainent dans un tourbillon poétique de musiques et de couleurs.

 

Retrouvez les œuvres de Marc Chagall en vente aux enchères sur auction.fr

 

Isabelle C.