Actualités

Virginie Pillon et Elodie Froger : Commissaires-priseurs

Virgine Pillon a accepté de répondre à nos questions.

Virginie Pillon & Elodie Froger_  014 cpr

Virginie Pillon & Elodie Froger, Commissaires priseurs de LAC Paris

Présentez-nous votre Maison de ventes :
LAC Paris a été lancée en 2010 par 3 commissaires-priseurs (plus que 2  présent puisque Caroline s’est réorientée fin 2013).
Une fois diplômées, deux choix s’offraient à nous :
– celle de suivre la voie traditionnelle, c’est-à-dire intégrer une Etude en tant que salarié ou associé ou encore racheter une charge.
– ou alors suivre une voie totalement novatrice qui nous séduisait davantage: celle d’investir le web. En effet, en 2008 nous faisions le constat que le monde des enchères et le Marché de l’Art en général se trouvaient à une phase charnière. Le Marché était en train de basculer sur internet. Etant nous-mêmes des consommatrices et des utilisatrices du web nous considérions cet outil comme un formidable canal de vente. Les salles se désertifient, le monde des enchères parait obscure et élitiste pour beaucoup de personnes qui n’en maitrisent pas les codes et les usages. Or, le web ouvre les portes d’une salle des ventes infinie, à des internautes curieux, collectionneurs ou non, mais qui désirent gagner du temps et acheter ou vendre en toute sécurité. Des plateformes comme ebay ont démocratisé le processus des ventes aux enchères. Cependant, elles n’offrent pas les garanties liées à notre profession.
Quand nous avons décidé de nous lancer en 2008, nous étions perçues comme des OVNI. Comment imaginer vendre de l’Art sur internet ? C’est pourquoi, nous nous sommes d’abord concentrées sur 4 principales spécialités connexes de Marché de l’Art : les Bijoux, les Montres, la Mode & les Accessoires de Mode et les Vins & Spiritueux. Ces domaines se vendent bien sur internet et ont déjà fait leur preuve. De plus, ils sont faciles à stocker et à expédier…
L’après-vente est en effet un atout pour notre société. Nous portons une grande attention à l’expédition des objets achetés : nous emballons et expédions 24 h après encaissement du paiement par l’acquéreur. Une autre révolution dans le monde des enchères… !
Après avoir testé le concept pendant 3 ans, nous sommes en train de travailler à une deuxième version du site afin de correspondre aux attentes de la clientèle dite « traditionnelle » des salles des ventes et des internautes et d’élargir à des spécialités plus artistiques.
Qui imaginerait à présent ne pas pouvoir consulter les catalogues de ventes, laisser des ordres d’achat ou même enchérir sur internet ?
Nous allons un peu plus loin dans le processus puisque nous avons développé notre propre solution et site de ventes aux enchères. Il nous faut donc travailler à conserver cette longueur d’avance…

L’Art et vous…

L’objet d’Art qui vous a marqué enfant ?
Un superbe cartel avec une renommée que je ne me lassais pas de contempler. Il sonnait tous les quarts d’heure. Ces sonneries ont rythmé mon enfance…

Votre période préférée de l’Histoire ?
Cela dépend des périodes de ma vie. Au début de mes études d’Histoire de l’Art je vous aurais dit de manière assez classique : le XVIIIème, en raison des édifices architecturaux, de la profusion de meubles, des costumes… Il y a peu de temps, je me sentais proche de la fin du XIXe siècle pour  son éclectisme, son mélange des styles. Cette période a été trop longtemps décriée et réduite à un style « bourgeois » et sans caractère. Pourtant il a fait preuve d’une grande créativité. Actuellement, je suis assez sensible au charme des années 20 pour une sorte d’insouciance et l’ambiance qu’il dégage : une rigidité des lignes mêlées à la fantaisie.

Votre musée fétiche ?
Le Petit Palais. Le lieu lui-même me plait…

Votre livre ou film culte ?
L’écume des Jours de Boris Vian. Je l’ai lu à 12 ans. Cela a été un vrai choc.

Votre devise ou dicton de prédilection ?
Ce qui ne tue pas, rend plus fort.

Le parc ou le jardin idéal ?
Je ne sais pas si c’est le parc idéal, mais en tout cas je l’adore : le parc Guell à Barcelone

Le morceau de musique qui ne vous lasse jamais ?
Hallelujah de Jeff Buckley.

Votre drogue favorite ?
L’odeur des caves et des greniers. Toujours synonymes de trouvailles insolites ou grandioses…

Le personnage historique que vous rêvez de rencontrer ?
Je vais peut-être vous étonner, mais j’ai une fascination pour Napoléon qui me vient probablement de mon grand-père. J’ai « grandi » avec lui, entourée de livres et d’objets faisant référence à son parcours. Il m’a même suivi jusqu’au jour des examens où j’ai tiré au sort cette période !

Votre passe-temps favori ?
La Dégustation. Je vie à Dijon et j’aime parcourir les vignobles, découvrir des vins, discuter avec les vignerons passionnés et passionnants. C’est un vrai plaisir à partager

Le jour où vous vous êtres dit: « Je serai Commissaire Priseur » ?
j’ ai l’impression de l’avoir toujours su…

Votre plus belle découverte ?
Un superbe « Lion marchant » de Rembrandt Bugatti, « oublié » dans une entrée, derrière un fauteuil, lors d’un inventaire de tutelle !

L’autre métier que vous auriez pu faire ?
Fleuriste. J’adore composer, mélanger les fleurs et les styles… un peu comme dans une salle des ventes finalement… !

Le Numérique et vous…

Mac ou PC ?
Je reste une inconditionnelle du PC. J’ai du mal à jongler entre les 2 ordinateurs. Quand j’utilise le Mac de mon associée, je suis perdue.

Emails ou lettres manuscrites ?
Email. C’est un peu le travers de notre génération.Nous écrivons sans cesse sur ordinateur, Smartphone, tablettes etc. Je ne me verrai pas répondre à une demande d’expertise par courrier. C’est tout de même un formidable gain de temps.

Smartphone ou téléphone fixe ?
Smartphone, je suis sans cesse en déplacement.

Tablette graphique ou carnet moleskine ?
Pour l’instant carnet. J’en ai toujours un avec moi dans lequel je note tout,  mais je sens que je vais céder prochainement aux chants des sirènes de la tablette. C’est tellement pratique…

Le premier site que vous consultez le matin ?
le notre, puis les journaux et les réseaux sociaux.

Le dernier sur lequel vous surfez le soir ?
le notre !

Un site Internet incontournable ?
auction.fr (après le notre !)

Le numérique, c’est pour vous…?
Ma vie

Catalogue papier ou numérique ?
A votre avis ?

Auction.fr et vous ?
Un beau partenariat et une relation de confiance.

LAC Paris
Contact : 01 42 61 00 40 ou par mail contact@lacparis.com