Actualités

Not Afraid of Love, un Post Requiem Show

Jusqu’au 08 Janvier 2017, la Monnaie de Paris accueille la plus grande exposition jamais proposée en Europe rassemblant une vingtaine des œuvres les plus emblématiques du sculpteur italien MAURIZIO CATTELAN.

Soyez prévenus celles et ceux qui entreront, cette rétrospective, à l’accrochage millimétré, génère surprise et fascination.

Provocateur à l’humour noir, les œuvres de Maurizio Cattelan ne laissent pas le visiteur insensible. Ce qui frappe, c’est l’émotion « physique » qu’elles génèrent chez chacun d’entre nous.

Ses œuvres, hyperréalistes posent questions, notamment : quels sont nos tourments ? En cela, le travail de Cattelan constitue une catharsis tant des peurs de l’artiste que du genre humain dans son ensemble.

Cattelan cultive la provocation, brave les tabous et n’hésite pas à devenir lui-même le sujet de ses œuvres, à échelle réduite.

L’esprit moqueur de Cattelan occupe tout l’espace. Ici, il sort d’un trou creusé dans le plancher. Là, il est accroché comme sur un porte-manteau. Et le voici encore, perché dans les moulures du plafond en compagnie de pigeons empaillés dont il a à peu près la taille. Il affiche souvent un sourire narquois, mais c’est son regard qui met mal à l’aise tant il paraît réel.

pigeon pendu
1. Maurizio Cattelan, Others, 2011, Pigeons naturalisés – Dimensions variables
Maurizio Cattelan, Mini-Me, 1999, Résine polyester, cheveux synthétiques, peinture, vêtements, 45 x 20 x 23 cm
Photo : Zeno Zotti, Vue de l’exposition Maurizio Cattelan, Not Afraid of Love à la Monnaie de Paris, du 21 octobre 2016 au 8 janvier 2017
2.Sans titre, 2000 Résine polyester, cire, pigment, cheveux naturels, vêtements
Photo : Zeno Zotti
Vue de l’exposition Maurizio Cattelan, Not Afraid of Love à la Monnaie de Paris, du 21 octobre 2016 au 8 janvier 2017

 

Cattelan avait pourtant annoncé son retrait de la scène artistique en 2012 avec « ALL », une large exposition rétrospective au Guggenheim Museum de New York.

Jamais à court de coups médiatiques, il nous donne aujourd’hui à nouveau l’occasion – à travers une mise en scène soignée – de saisir l’état du monde.

On y retrouve les grands questionnements de l’humanité : l’amour, le double, le mal, le vide, la mémoire, la mort, le paradoxe, l’infini… Pour découvrir ou re-découvrir l’humour grinçant de Cattelan, l’exposition « Not afraid of love » est une introduction idéale.

 

ZOOM SUR DEUX ŒUVRES EMBLÉMATIQUES

La Nona Ora

Cette œuvre majeure du XXe siècle s’offre ici dans une grandiose mise en scène : la figure du pape Jean-Paul II, porteur de la croix, face au poids du monde se retrouve foudroyé par une météorite. À plus d’un titre, y être confronté est très perturbant.

Capture

Maurizio Cattelan, La Nona Ora, 1999
Résine polyester, cire, pigment, cheveux naturels, tissu, vêtements, accessoires, pierre, moquette

Selon la commissaire d’exposition Chiara Parisi « C’est la première figure humaine que l’artiste réalise et c’est peut-être pour cette raison aussi qu’elle est une image frappante, qu’on garde en mémoire, une image puissante. »

Pour Maurizio Cattelan : « Le titre, La Nona Ora (« La Neuvième Heure »), fait référence à la dernière heure du Christ. Si l’on considère la croix comme le moment où le Christ paie pour les péchés du monde, alors la pierre représente les péchés. Je ne vois pas un homme qui a échoué, plutôt un homme qui souffre. Un homme qui porte un fardeau sur ses épaules, pour toute l’humanité ».

La sculpture, qui date de 1999, a été vendue une première fois pour près de 900.000 dollars en 2001 aux enchères à New York, avant d’être rachetée 3 millions de dollars par François Pinault qui l’expose habituellement au Palazzo Grassi à Venise.

 

HIM

Il s’agit d’une sculpture artistique contemporaine, hyperréaliste, installée volontairement dos au spectateur pour jouer des effets de surprise.

himgood

Maurizio Cattelan, Him, 2001Résine polyester, cire, cheveux humains, vêtements, chaussures Photo : Zeno Zotti, Vue de l’exposition Maurizio Cattelan, Not Afraid of Love à la Monnaie de Paris, du 21 octobre 2016 au 8 janvier 2017

Le spectateur découvre une personne de dos, agenouillée, en plein recueillement. Et ce n’est qu’en en faisant le tour qu’il reconnaît le visage d’Hitler. Le jeu d’échelle renforce le décalage, puisque le Führer à la taille d’un enfant. Quel effroi !

« Ce qui est intéressant, c’est la manière dont on regarde [ces] œuvres, le pouvoir qu’on leur donne ».

La majorité des sculptures réunies dans cette rétrospective resteront imprimées dans notre rétine collective. Et comme le souligne Maurizio Cattelan « une simple provocation est oubliée en deux jours, une œuvre réussie durera beaucoup plus longtemps ».

Elisabeth S.

 

RETROUVEZ LES ŒUVRES DE CATTELAN SUR AUCTION.FR

chez Meeting Art S.P.AArthema Auction ;  Auctionata Paddle8 AG ;  Swann Auction Galleries

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer