Actualités

– En bref – Nuit Blanche, Une 15ème Edition Romanesque

La Nuit Blanche est de retour ce samedi 1er Octobre 2016.

Depuis sa création en 2002, cette manifestation d’art contemporain, gratuite, organisée par la Mairie de Paris, attire chaque année des centaines de milliers de spectateurs. Pour cette occasion, Jean de Loisy, Président du Palais de Tokyo, a conceptualisé une déambulation nocturne magique.

Le fil rouge sera Poliphile, héros d’un roman italien écrit en 1467 et édité en 1499 à Venise, qui part à la poursuite de la nymphe Polia qui lui est apparue en rêve.

« Pensé comme une cartographie symbolique qui convie le visiteur à vivre une quête amoureuse », le visiteur sera invité à déambuler dans la ville en suivant la « carte des émotions », matérialisée par la Seine. Un cheminement que l’artiste Fabrice Hyber a symbolisé sur l’affiche officielle par un cœur rouge traversé de part en part d’une artère bleue.

L’équipe en charge du commissariat de l’événement a articulé plus d’une trentaine d’œuvres ( 37 œuvres dans le parcours IN et plus d’une centaine en OFF) – chacune représentant une péripétie pour notre héros en quête de sa bien-aimée. Le parcours démarrera à l’Hôtel de Ville et pourra être effectué de manière quasi continue, à pied, en remontant la Seine.

Pour profiter de l’aventure et appréhender au mieux cet univers onirique, une nouvelle de Yannick Haenel Le retour des temps désirables paraîtra sur le site de la Nuit Blanche quelques jours avant le début des festivités.

Un aperçu des temps forts de cette nouvelle édition :

– Depuis le 26 septembre, sur le parvis de la gare de Lyon, Abraham Poincheval guette du haut d’un perchoir de plus de quinze mètres la venue prochaine du héros.
– Dans la grande galerie des fresques de la gare de Lyon, les chats emblématiques d’Alain Séchas sont postés, à la manière d’une famille regroupée sur le quai, attendant patiemment le retour de Poliphile.

sechas

Les chats d’Alain Séchas dans la Gare de Lyon.

– Autre étape incontournable, l’artiste français Stéphane Thidet transformera pour l’occasion le parvis de l’Hôtel de Ville en lac gelé et proposera aux visiteurs de traverser une forêt enchantée.
– Sur le Pont d’Arcole, Estelle Delesalle et Jean-Marc Ferrari représenteront le drame de la passion que vit Poliphile avec leur atelier des cœurs brisés. Chaque visiteur sera invité à prendre un fragment de cœur qu’il emmènera dans un second atelier, au Quai Branly, où ils seront à nouveau rassemblés.
– L’un des grands moments de cette Nuit Blanche sera également l’installation d’Anish Kapoor Descension, un vortex sculpté dans l’eau, à la pointe de l’Ile de la Cité.
– Un autre grand nom de l’art contemporain sera présent lors de cette manifestation culturelle. La façade de la Monnaie de Paris, métamorphosée en cinéma en plein air, projettera Drawing Restraint 15 de Matthew Barney – un cycle de seize films retraçant le voyage transatlantique en solitaire de l’artiste américain.
– Enfin, sur le pont des Arts, l’artiste et performer Oliver Beer offrira un nouveau regard sur la Seine en proposant une captation sonore du fleuve mixée en direct.

Un événement culturel phare de l’automne parisien, à ne pas manquer !

Elisabeth S.

Retrouver sur Auction.fr les artistes de La Nuit Blanche :

Francis Hyber ; Alain Séchas ; Matthew Barney

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer