Actualités

– En Bref – La collection d’art de David Bowie aux enchères à Londres

«Éclectique, inattendue, subtile, la collection de David Bowie est un témoignage unique de l’univers privé dont s’était entouré l’un des plus grands esprits créatifs du XXe siècle»
Olivier Barker, coprésident Sotheby’s Europe

 

1462202345803496Masayoshi Sukita, « David Bowie – Heroes », 1977 – Adj. 5.050€ par Bukowskis le 18 mai 2016

 

Chanteur, compositeur, producteur, acteur … mais aussi grand collectionneur d’art, David Bowie (1947-2016) n’aura pas fini de nous surprendre. Grand passionné d’art, et particulièrement de la création contemporaine, ses choix artistiques révèlent beaucoup de sa personnalité. Il était ainsi particulièrement intéressé par les jeunes artistes, et notamment ceux de la scène anglaise dont il se sentait proche comme les « Young British Artists ».

Outre l’art contemporain, Bowie s’intéressait également à l’art brut, au surréalisme ou encore au Design (et particulièrement aux créations étonnantes d’Ettore Sottsass). Figure du monde Pop, David Bowie aimait tout ce qui se rattachait à cette culture et notamment toute forme de création artistique. Le chanteur faisait confiance à son instinct, achetait au coup de cœur et ne tenait pas compte des fluctuations du marché de l’art.

Sa collection sera dispersée les 10 et 11 novembre 2016 par Sotheby’s à Londres. L’ensemble des 380 œuvres de la vente « Bowie/Collector » est estimé à 10 millions £ (soit plus de 12 millions €), les faibles estimations ayant pour but d’attirer le public. Les amateurs pourront découvrir les pièces phares de cette vente lors d’une tournée mondiale de 3 semaines, avant une exposition à Londres de la collection complète du 1er au 10 novembre 2016.

 
 
En attendant, découvrez quelques-unes des pièces phare de la vente « Bowie/Collector » …

Capture« Air Power », Basquiat (est. 2.5–3.5 millions £) : ce tableau daté de 1984 avait été acquis par David Bowie lors d’une vente chez Christie’s en 1995. Un véritable lien peut être fait entre Bowie et Basquiat, ces deux artistes partageant le même amour pour l’art et la musique. David Bowie lui-même établissait une relation entre sa musique et les créations de Basquiat dans un papier pour le magazine Modern Painters en 1996 : « Il n’est pas surprenant d’apprendre qu’il [Basquiat] ambitionnait, sans s’en cacher, de devenir musicien de rock. Son œuvre se rapproche du rock comme très peu d’autres artistes ont su le faire. »

 

« Beautiful, Shattering, Slashing, Violent, Pinky, Hacking, Sphincter Painting”, Damien Hirst (250.000-350.000 £) : daté de 1995, ce kaléidoscope aux couleurs vives (bleu, vert, rouge, jaune) est un des lots phares de cette vente d’exception.

Bowie3-large_trans++XNTeB5gro9ot_3zocZVbt1FMf4UEPofiN9WgPjvYcCM

« Head of Gerda Boehm », Frank Auerbach (200.000-300.000 £) : ce monochrome de 1984, acquis chez Christie’s en 1995, est caractéristique des débuts de l’artiste et promet une très belle adjudication.

Capture1

Etagère « Casablanca », Ettore Sottsass (4.000-6.000 £) : cette œuvre fondatrice du design post-modern est aujourd’hui présente dans de nombreux musées.

Capture2

 
 
… ainsi qu’une vidéo de présentation.


 

Alice P.