Actualités

– En Bref – Préemption pour une œuvre de Delacroix vendue par Osenat

Le 17 avril 2016, la Maison de Ventes Osenat (Fontainebleau) proposait à la vente une superbe huile sur panneau d’Eugène Delacroix représentant « George Sand habillée en homme » et datée de 1834. Estimé 40 000 à 70 000€, ce tableau s’est adjugé 150 000€ (soit 187 500€ frais compris), l’heureux propriétaire n’étant autre que le Musée Delacroix situé dans le XVIe arrondissement de Paris.

Delacroix_sand_osenat

Après une rude bataille d’enchères opposant de nombreux collectionneurs étrangers, l’Etat français a préempté cette œuvre à l’intérêt historique indéniable. Cette œuvre a été commandée par François Bulloz, éditeur de George Sand et rédacteur en chef de la Revue des Deux Mondes, comme modèle à une gravure permettant aux lecteurs de la Revue de découvrir un portrait de l’auteure. Cette huile sur panneau est datée 1834, époque à laquelle George Sand tentait désespérément de renouer avec Alfred de Musset. Celle-ci, afin de reconquérir son amant, a coupé sa magnifique chevelure et l’a envoyée à Musset en gage de remord et d’amour. L’habit d’homme permettait quant à lui à George Sand, alias Amantine Aurore Lucile Dupin, de fréquenter les artistes masculins d’égal à égal.

Ce portrait, d’un réalisme saisissant, traduit parfaitement le désarroi de Sand à cette étape de sa vie. L’absence de couleur et le camaïeu d’ocres choisis par Delacroix suggère la tristesse de George Sand face à laquelle le peintre n’est pas indifférent. En effet, ces deux artistes étaient proches et le maître tentait durant ces séances de poses d’apaiser le chagrin de George Sand comme le relate l’auteure dans son journal intime le 25 novembre 1834 :
Ce matin, j’ai posé chez Delacroix, j’ai causé avec lui en fumant des cigarettes…Je lui racontais mon chagrin et il me donnait un bon conseil : c’est de n’avoir plus de courage : «  Laissez-vous aller. Quand je suis ainsi, je ne fais pas le fier, je ne suis pas né Romain. Je m’abandonne à mon désespoir. Il me ronge, il m’abat, il me tue. Quand il en a assez, il se lasse à son tour et il me quitte ».

delacroix_calamatta_sand-8de00 Ce8Wl3kWsAAIWLH
Luigi Calamatta (1802-1869), d’après Delacroix
Portrait de George Sand en costume d’homme, 1836
Paris, Musée Delacroix – ©RMN-GP/F. Raux
Eugène DELACROIX (1898-1863)
George Sand habillée en homme, novembre 1834
©Osenat

Ce tableau ne servit que deux ans plus tard au graveur Luigi Calamatta. Celui-ci en fit une transcription bien différente ne portant pas la signature de Delacroix comme auteur du modèle d’origine, ce qui irrita fortement l’artiste. Découvrez de nombreuses œuvres de Delacroix et de ses suiveurs lors de l’exposition « Delacroix and the Rise of Modern Art » à la National Gallery de Londres.

Alice P.